vendredi 2 mars 2012

Secteur optionnel

L'instauration du secteur optionnel est au cœur des polémiques en France. En effet, alors que le Gouvernement souhaite mettre en place ce dispositif, la Mutualité Française s'y oppose fermement, afin de limiter les dépenses des organismes de santé.


Réduire la fréquence et le montant des honoraires

Le Gouvernement vise à limiter la pratique des dépassements d'honoraires, afin de rendre l’accès aux soins plus facile pour de nombreux patients. Ainsi, les médecins exerçant dans le nouveau secteur doivent limiter le montant des honoraires à 50% du tarif de remboursement de l'Assurance Maladie.

La Mutualité Française déplore ces nouvelles mesures, car elles risquent d'augmenter le taux de prise en charge des mutuelles de santé.

Le secteur optionnel concerne surtout les anesthésistes, les gynécologues et les chirurgiens. Les mutuelles de santé soulignent que certains médecins risquent d'augmenter leurs tarifs de consultation, en raison de l’implémentation du nouveau dispositif.

En dépit des désaccords, le Gouvernement a déjà soumis un décret à l'Assurance Maladie afin de commencer les démarches pour établir le secteur optionnel.

Source : http://www.mutuelle-land.com/actualite-mutuelle/secteur-optionnel-ce-n-est-plus-que-l-affaire-de-quelques-jours_18811.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire