jeudi 1 septembre 2011

Bien prendre sa mutuelle en main

Faire évoluer sa mutuelle santé



Les contrats mutuelles ne sont pas figés. Dans la mesure où vos garanties actuelles ne vous conviennent plus, il est tout à fait légitime et possible de faire modifier votre mutuelle en fonction de vos besoins.


Prise en charge modulable



L’assurance maladie ne prend en charge que partiellement les dépenses de santé. D’une part, le désengagement progressif de la sécurité sociale sur certains postes de santé rend l’adhésion à une mutuelle santé indispensable et d’autre part l’augmentation des dépassements d’honoraires des professionnels de santé aussi.


Les prestations et cotisations de chaque mutuelle sont différentes. Certaines privilégient des taux de remboursement élevés sur le poste dentaire alors que d’autres se concentrent d’avantage sur la prise en charge des lunettes ou de l’hospitalisation. Raison pour laquelle une mutuelle santé peut bien correspondre à un moment de la vie et pas un autre.

La majorité des mutuelles mettent à la disposition des adhérents, la facilité de faire évoluer leur complémentaire santé, à condition de le faire au moment opportun.

La date d’échéance pour modifier vos garanties



Pour rappel toute modification d’un contrat se fait à sa date d’échéance.

En guise d'illustration, si vous souhaitez étendre votre couverture santé sur des soins dentaires au mois de juin, alors que votre contrat prend fin au 1er août,il faudra au préalable vérifier l’adaptation du contrat avec votre conseiller.
Ce dernier pourra en effet proposer de mieux rembourser les frais dentaires au détriment des remboursements optiques par exemple. Dans ce cas, votre cotisation restera plus ou moins stable.

Les remboursements plus protecteurs concernant vos frais dentaires n'entreront en vigueur qu'après le 1er août. Cependant, si vous devez avoir recours à des lunettes dans les mois qui suivent, vous serez moins assurés. Il vous faudra attendre la prochaine date d’échéance pour moduler votre complémentaire santé de nouveau.

0 commentaires: