jeudi 26 mai 2011

La LMDE enquête sur la santé des étudiants


Face à l’augmentation des tarifs de santé, les étudiants Français sont de plus en plus nombreux à renoncer aux soins médicaux en raison d’un budget serré. Une étude nationale, réalisée par LMDE (La mutuelle des étudiants), dévoile une régression concernant les consultations. Le président de la LMDE, Gabriel Szeftel indique que :


« La situation s'aggrave car en 2005, ils étaient 24 % à renoncer à aller chez le médecin ».

En effet, selon l’enquête, 20% des étudiants se privent des traitements et 34 % des étudiants renoncent à des consultations chez le médecin pour des raisons d’argent.

L’étude révèle aussi qu’en moyenne, les étudiants en France subviennent à leurs besoins et nécessités avec moins de 400 euros mensuellement. D’autant plus que la hausse des coûts de santé, en raison du désengagement progressif de l’assurance maladie face à certains postes de santé, ne facilite pas l’accès aux soins.

Ils étaient 13 % en 2005 à ne pas avoir une mutuelle contre 19 % en 2011. Un constant encore plus alarmant dans les grandes villes universitaires, où la pratique des dépassements d’honoraires est très répandue.

Vers la mise en place d’un plan de santé


Pour remédier à cette situation, Gabriel Szeftel souhaite instaurer une aide de 200 euros annuellement, sous forme d’un chèque santé, afin de permettre aux étudiants de souscrire une mutuelle. Outre que cet aide, la LMDE mutuelle réclame la mise en place des maisons de santé au sein de chaque ville universitaire, qui proposeraient des soins sans dépassements honoraires et un service tiers payant systématique.

Source : http://www.20minutes.fr/article/730846/sante-etudiante-peril

0 commentaires: