mercredi 4 mai 2011

Dispositif de lutte mis en place contre le moustique-tigre dans le sud de la France


Vecteurs principaux des maladies du chikungunya et de la dengue, le moustique-tigre, connu comme d’Aedes albopictus, est sous surveillance dans la région sud de la France. La direction générale de la santé (DGS) indique que des mesures de renforcement ont été prises depuis le début du mois.

Le moustique-tigre tire ses origines d’asie et s’est installé dans certains départements français dont les Alpes-Maritimes, le Var, la Corse,les Alpes-de-Haute-Provence et aussi dans certains quartiers de Marseille.

Aucune épidémie détectée pour le moment


A l’heure actuelle, aucun cas d’infection n’a été enregistré dans ces départements. Toutefois, la DGS précise que, suite aux cas autochtones identifiés l’été dernier dans les Alpes-Maritimes et le Var, la mise en place d’un dispositif de lutte, introduit en 2006, contre la dissémination du moustique, est maintenue.

Des actions d’informations pendant tout l’été


Les autorités locales lancent une campagne d’information et de communication, destinée aux habitants des régions concernées. Ainsi, pour prévenir et limiter la circulation du virus, la DGS recommande aux habitants, de supprimer tous les facteurs pouvant inciter la prolifération des moustiques : eaux stagnantes (soucoupes des pots de fleurs, vases, pneus usagés, gouttières mal entretenues), conditions propices pour la reproduction des moustiques.

Quant aux personnes se rendant dans les pays à risques ou qui résident dans le sud de la France, des mesures de prévention et de protection doivent être prises, afin de limiter les risques de piqûres des moustiques.

Source : http://www.lequotidiendumedecin.fr/information/aedes-sous-surveillance-renforcee-dans-le-midi

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire